Ses qualités environnementales

Version imprimableVersion imprimable

Les réseaux en PVC : le choix de la performance environnementale

 

Installer des réseaux PVC est un gage certain de performance technique. Il s’agit en outre d’une façon sûre de transporter tous les types d’effluents, des eaux vannes à l’eau potable, ressource indispensable  à la vie.

Les réseaux installés se distinguent  par des performances environnementales élevées, et ce, à plusieurs titres.

 

 

1.      Le PVC : un polymère essentiellement dérivé du sel

 

Epuisement des ressources naturelles, raréfaction, ne sont que des exemples pour représenter les inquiétudes légitimes de notre ère. Mais les réseaux PVC apportent là encore la réponse adéquate. En effet, le PVC, matière de base de nos réseaux, est constitué à 57% de Chlore, produit à partir de sel marin. La production du PVC fait donc appel à des quantités moindres de ressources pétrolières que d’autres polymères ou autres matériaux.

 

 

 

2.      Une recyclabilité démontrée

 Arrivés en fin de vie, les produits en PVC (fenêtres, raccords, tubes, etc.) sont très faciles à identifier, à trier et à revaloriser :

ils sont recyclables à 100%, pour fabriquer de nouveaux produits.

 

Tout le monde en a compris l’intérêt, puisqu’en France près de 20 000 tonnes de PVC en fin de vie, issu de la construction, ont été collectées et recyclées en 2010.

Or, ce succès, qui ne va faire que grandir, est principalement dû aux transformateurs de produits PVC pour le bâtiment ! Réunis en 2000 pour créer PVC recyclage, les transformateurs français de produits PVC rigides pour le bâtiment ont ainsi posé les bases pour :

- promouvoir le recyclage du PVC post-consommateur,

 - bâtir un réseau clairement identifié et pérenne de collecteurs et de recycleurs de déchets de PVC.

 

Devenu une SARL en 2003, PVC Recyclage est désormais intégré dans le réseau européen de recyclage du PVC : RECOVINYL. Cette structure pérennise le recyclage de tous les produits PVC, quel que soit leur secteur d’origine (emballage, médical, bâtiment, …), en incitant financièrement la collecte et le recyclage de déchets de PVC post-consommateur (après utilisation). A ce titre, via l’engagement VinylPlus (voir plus bas), RECOVINYL prévoit que 800 000 tonnes de PVC seront recyclées par an à l’horizon 2020.

* http://fr.recovinyl.com/             * http://www.pvcrecyclage.fr/

                   

 

3.      Des exigences sanitaires élevées

 

Toutes les canalisations PVC destinées au transport d’eau potable font l’objet d’attestations de conformité sanitaire (ACS) délivrées par des laboratoires accrédités par le ministère de la santé. Par ailleurs il y a de nombreuses années que la recherche et le développement des fabricants a permis de supprimer le plomb dans l’élaboration des stabilisants utilisés pour la fabrication des canalisations PVC Eau Potable.

D’autres avantages sanitaires sont apportés par les canalisations PVC et sont détaillées dans des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire, décrites ci-après.

 

 

4.      La solution la plus environnementale et ce en toute transparence !

 

Depuis de très nombreuses années, le STR-PVC a mis en avant les performances environnementales des réseaux PVC.

Ces dernières sont calculées via une analyse de cycle de vie (ACV) qui permet de calculer l’impact environnemental des réseaux PVC, selon leur application, à toutes les étapes de leur existence : production de la matière première, transformation, pose, maintenance, transport, fin de vie/recyclage.

 

Ces résultats sont détaillés dans une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES), conformes à la norme NF P 01-010 et prochainement  à la norme européenne EN  15804.

 

Comme toutes les FDES, celles des réseaux PVC sont disponibles gratuitement sur le site du STR-PVC et également sur la base nationale de référence appelée base INIES.

 

Liens :

http://www.inies.fr/

http://www.str-pvc.org/

 

 

5.      Une exemplarité portée au niveau européen

 

Les très bons résultats donnés ci-dessus permettent aux réseaux PVC français de s’inscrire pleinement et même d’anticiper les exigences de l’engagement volontaire européen :

                                                  Vinyl 2010 devenu VinylPlus .

 

Vinyl2010 est en effet le nom de l’Engagement Volontaire, visant à améliorer les performances environnementales et sanitaires des produits, signé en mars 2000 par l’ensemble de la profession européenne du PVC : producteurs, transformateurs, fournisseurs d’additifs. Reconduit et intensifié dans ses objectifs, il est devenu VinylPlus en 2010.

Cet engagement européen, souscrit par toute l’industrie européenne du PVC, assure aux acheteurs de produits finis PVC de se procurer un produit de haute qualité environnementale.

 

Un des engagements mérite tout particulièrement d’être mentionné : celui de la publication annuelle d’un rapport d’avancement contrôlé par tierce partie. Ils sont régulièrement publiés chaque année depuis mars 2001.

 

Les réseaux PVC français participent donc à l’objectif des 800 000 tonnes de PVC annuellement recyclés en 2020.

De plus, il y a de nombreuses années, les membres du STR-PVC avaient déjà anticipé l’un des objectifs européens : la suppression du plomb dans l’élaboration des stabilisants utilisés pour la fabrication des canalisations en PVC.

 

Lien : http://www.vinylplus.eu/en_GB/about-vinylplus/our-history